Saponification à froid

Cette méthode arti­sa­nale consiste à ne pas faire sur­chauf­fer les huiles com­po­sant le savon et de conser­ver la gly­cé­rine. Seuls trois groupes d’ingrédients sont uti­li­sés : les beurres et les huiles végé­tales, l’eau et l’hydroxyde de sodium. Ces élé­ments sont la base des savons.

La gly­cé­rine natu­rel­le­ment for­mée sera l’agent lavant et hydra­tant. Ce pro­cé­dé demande un temps de cure de 4 à 6 semaines durant lequel l’hydroxyde de sodium dis­pa­raît. Il ne reste alors que les ingré­dients natu­rels. Il résulte de ce pro­cé­dé un savon effi­cace, doux et adap­té à tous.

Composition du savon

3 groupes d’ingrédients com­posent mes savons :

La base, comme citée ci-dessus, com­po­sée de matières orga­niques natu­relles telles que les beurres ou les huiles. Pour cer­tains savons, on pour­ra aus­si y retrou­ver du lait, voire même du miel ou de l’eau. À cela, on ajoute l’hydroxyde de sodium, qui s’évapore durant la cure. Cette base déter­mine la dure­té, la mousse et la durée de vie du savon.

Les addi­tifs déter­minent quant à eux la cou­leur et le par­fum du savon fini. Les savons Cha’mousse sont com­po­sés seule­ment d’huiles essen­tielles ou de com­po­si­tions natu­relles éla­bo­rées au sein du Laboratoire Rosier Davenne. Il en va de même pour les colo­rants, où je laisse libre cours à ma créa­ti­vi­té en tes­tant tout ce que les plantes, les épices et les miné­raux peuvent m’offrir comme palette de couleur.

Le sur­grais­sage déter­mine l’onctuosité du savon et son pou­voir nour­ris­sant ou hydra­tant. Ce sur­grais­sage (entre 6 et 8% chez Cha’mousse) va per­mettre de recréer le film hydro­li­pi­dique de la peau. Il s’agit d’un film natu­rel pro­tec­teur pou­vant être mal­trai­té par un net­toyage inten­sif et des agres­sions quo­ti­diennes que subit notre peau. J’utilise sou­vent des huiles pré­cieuses, des macé­râts ou bien encore du beurre de cacao, des laits…

Respect des normes

Suite à ma for­ma­tion, j’ai eu le confort d’avoir tous les sup­ports afin de faire les bons choix en terme d’ingrédients, de four­nis­seurs et d’aménagement de mon laboratoire.

Toutes les recettes qui naissent chez Cha’mousse sont scru­pu­leu­se­ment véri­fiées et vali­dées par un toxi­co­logue afin d’en assu­rer la confor­mi­té et la sécu­ri­té avant la mise en vente sur le mar­ché. Le labo­ra­toire res­pecte des normes d’hygiènes bien spé­ci­fiques et répond à de bonnes pra­tiques de fabrication.